Le solarium dans les centres de bronzage

Ce site a été créé en collaboration avec Santé Forme , le spécialiste du solarium de qualité. 

 

En France, les centres de bronzage sont en constante progression. Surtout présents dans les grandes villes, leur fréquentation est en augmentation de 30% par an. 

 

La législation Française encadre strictement l’utilisation des solariums. Depuis le décret de 1997, les cabines UV sont soumises à des normes contraignantes et protectrices pour les clients de centres de bronzage. Le parc d’anciens appareils a été quasi totalement renouvelé y compris dans les petits instituts de beauté. 

 

L’utilisation d’un solarium répond à plusieurs attentes : avoir un teint bronzé et apparaître ainsi en pleine forme, se détendre mais également lutter contre la déprime hivernale provoquée par le manque de lumière naturelle. 

 

Les centres de bronzage sont en général équipés de 5 à 6 cabines UV. Leur grande amplitude horaire, la possibilité de s’y rendre sans rendez-vous et des prix souvent attractif, attirent une clientèle jeune et urbaine. Très a cheval sur l’hygiène et la formation du personnel, ils sont également devenu des espaces de détente et de bien-être. 

 

La France compte environ 12 000 solariums mis à la disposition du public, dans les centres de bronzage et les instituts de beauté. On en trouve également chez certains coiffeurs, dans les piscines publiques et dans des complexes sportifs. Notre pays reste pourtant la lanterne rouge en Europe. Le solarium y a en effet mauvaise presse et il est régulièrement victime de compagne de médiatique très peu objective. 

 

D’autres pays en Europe ont une approche totalement différente du solarium. On lui reconnaît certains bienfaits tout en mettant en garde sur les conséquences d’une utilisation trop fréquente. En Scandinavie le solarium permet de traverser plus facilement les longs hivers. En Allemagne on trouve même des centres de bronzage dans des petites villes de moins de 20 000 habitants. 

 

La répartition des clients des centres de bronzage en France est presque de moitié homme / moitié femme. La fréquence d’utilisation d’un solarium par client est d’environ 3 fois par mois. 

La motivation des utilisateurs est principalement leur souhait d’améliorer leur apparence physique et d’augmenter leur pouvoir de séduction. 

 

Contrôle du solarium à distance

Il peut être utile ou plus confortable de contrôler le fonctionnement d'un solarium à distance. Par exemple, disposer d'un tableau de commande à l'accueil de l'institut permet de savoir à tout moment si le solarium est utilisé, et si oui le temps restant.  En France la législation interdit le contrôle d'un solarium par les clients  directement. La commande à distance sera donc opérée par le personnel qualifié de l'institut. 

Plusieurs paramètres sont réglables sur une commande à distance. Tout d'abord la mise en route différée: elle laisse le temps à la cliente de se déshabiller et de s'installer dans le solarium. Ensuite la durée de fonctionnement. Bien que préprogrammée par avance, elle doit pouvoir être modifiable de sorte à l'adapter à tous les types de peau. Enfin la durée de post fonctionnement. Elle est nécessaire sur certains solariums pour permettre aux ventilateurs à continuer à refroidir l'appareil. 

L’installation d’une commande à distance n’est possible que sur les solarium conçus à cet effet. Il faut en effet un branchement spécifique. Le raccordement au contrôle à distance doit mettre automatiquement hors fonction les commandes intégrées au solarium. On voit donc un autre avantage du système : l’impossibilité totale pour un client de remettre le solarium en fonction après sa première séance ou de modifier la durée de fonctionnement. 

Une commande à distance permet également de connaître le nombre d’heures de fonctionnement du solarium et d’anticiper ainsi le changement des lampes.

Sur le plan technique, la commande à distance est reliée au solarium par un câble. Il est judicieux de le prévoir dès l’installation de la cabine pour éviter à faire des trous ou à monter des goulottes par la suite.  

 

Les types de solarium

Chaque professionnel du bronzage a pour obligation de soumettre son appareil à un contrôle technique lors de son acquisition puis tous les deux ans. LE rayonnement ne doit pas dépasser un certain seuil et les séances ne peuvent excéder 30 minutes.

 

Solarium intégral : ils sont composés d’une partie basse dans laquelle on s’allonge et d’une partie haute se refermant. Le rayonnement est diffusé sur 360°.

 

Solarium facial : Leur bronzage se limite au visage et au décolleté. Ils ne nécessitent donc pas de se déshabiller. 


Le principe du solarium

Le rayonnement UV est un infime partie du rayonnement solaire. Il est subdivisé en trois types : les UVA, les UVB et les UVC.

 

Les UVC ne parviennent pas jusqu’à la surface de la terre. Ils sont stoppés par la couche d’ozone.

 

Les UVB provoquent la montée de la mélanine, pigment responsable de la couleur de la peau. Ils sont aussi à l’origine de l’épaississement de la couche cornée, véritable barrière protectrice. Ce sont les UVB qui sont responsables des coups de soleil, signaux d’alerte en cas de bronzage trop long ou trop intense.

 

Les UVA ont pour effet de brunir la peau en oxydant la mélanine. Le rayonnement des solariums est très majoritairement composé d’UVA.

 

L’exposition aux UV n’a pas le même effet sur tous les types de peaux. En France, on en distingue principalement 4.

Ces types de peau sont clairement identifiés sur l’affichage obligatoire présent dans chaque cabine UV. Le personnel des centres de bronzage est formé pour déterminer le type de peau et ajuster la durée des séances. 

Conseils d'utilisation d'un solarium

Le bronzage doit se faire de manière progressive en augmentant les durées d’exposition au fur et à mesure. Il vaut mieux faire de courtes séances régulière que de longues séances trop espacées temporellement les unes des autres.

Il ne faut pas cumuler bronzage en cabine UV et exposition au soleil.

L’utilisation du solarium est interdit aux mineurs en France

Certains médicaments dits photo sensibilisants ne sont pas compatible avec l’utilisation d’un solarium. La liste de ces substances est affichée dans chaque cabine de bronzage. 

Le port de lunettes de protection est obligatoire. Elles ont en général la forme de petites coquilles et ne laissent pas de trace. 

Retrouvez plus d'informations sur les cabines UV

 

Solarium en vente libre ?

 

Même si le marché du solarium est en France strictement règlementé, il est possible d’en acquérir à titre privé ou professionnel. Ne le cherchez pas dans un magasin physique ! Le marché étant à ce point petit qu’aucun magasin n’en proposera au coin de la rue. Non, le solarium s’achète presque exclusivement en ligne.

Les grands acteurs de la vente et en particulier les places de marché virtuelles en proposent tous. Mais ce n’est pas forcément les plus appropriés et les plus qualifiés pour conseiller et guider les acheteurs.

Il existe des sites spécialisés dans la forme et le bien-être qui en général savent ce qu’ils vendent. Oui, le solarium est en vente libre mais les campagnes médiatiques le dénigrant l’on rendu suspect aux yeux de la majorité de la population, en France.

Le législateur a durci la réglementation au cours des 10 dernières années. Cela a permis d’assainir le marché et a définitivement exclu des appareils dangereux pour la peau.

Se tourner vers un spécialiste de la beauté et de l’esthétique reste donc la meilleure solution pour acheter un solarium. Préférez un modèle fabriqué en Europe pour plusieurs raisons : Le suivi des pièces et le respect des normes CE.

Faites ensuite votre choix entre 2 types d’appareil : Compact sur pied ou double dans lequel on s’allonge.

Le premier, compact,  est à utiliser au-dessus d’un lit ou d’une chaise longue. On ne bronze qu’un seul côté à la fois. Le second a l’avantage de bronzer des deux côtés en même temps mais par contre il prend bien plus de place.  Pour vous faire une idée plus précise, nous vous recommandons la gamme de solariums en vente sur Sante-forme.com

Bronzage en cabine UV ou au soleil ?

Pour les personnes soucieuses de leur apparence physique, avoir une belle peau bronzée est un critère important. Se pose le choix du moyen d’y arriver : au soleil ou dans une cabine UV ?
Cela va dépendre de plusieurs éléments : de la météo, du temps disponible et du prix que l’on veut y consacrer !
La météo tout d’abord : pas question de se mettre en maillot par zéro degré. Par temps pluvieux cela sera également compromis.  La cabine UV offre l’avantage de pouvoir être utilisée tout au long de l’année et ce quelques soient les conditions météorologiques.

Vient ensuite le temps que l’on peut consacrer à sa séance de bronzette : Au soleil naturel il faudra compter plusieurs heures pour obtenir un hâle. Il sera en outre indispensable de se protéger la peau pour éviter tout coup de soleil. En cabine UV, le rayonnement étant parfaitement dosé entre UVA et UVB, le temps d’exposition nécessaire sera nettement plus court : 2 à 3 séance de 15 minutes et vous voilà avec un teint à faire pâlir de jalousie vos collègues de bureau.  Et pas besoin de mettre de la crème protectrice. Une simple crème hydrante est recommandée en fin de séance pour palier à l’effet desséchant des UV.
 
Enfin, le critère du prix : le soleil c’est gratuit pour tout le monde ! Il est source de vitamine D à volonté. Une séance en cabine UV coûte entre 3 et 10 Euros en fonction du temps passé, du solarium et de l’institut.  Les plus assidus opteront pour leur propre solarium. Il en existe sur pieds avec roulettes qui, en position verticale, peuvent se glisser derrière une porte ou à côté d’une armoire sans empiéter sur son espace vital.